GIMP : Colorier un plan (coupe, élévation, ...) avec un matériau


Présentation

Gimp peut vous permettre de colorier ou remplir les différentes parties d'une image avec des matériaux scannés. Voici ci-dessous, un exemple souvent utilisé en décoration :


Cela peut être fait à partir de n'importe quel logiciel de CAO. A titre d'exemple, je pars ici d'Autocad.


Commencez par créer le bon type de support dans Autocad

Le mieux est de générer un fichier PNG, parce qu'il est compressé (moins que le JPEG) et ne détériore pas l'image (zone floue entre lors de forts contrastes).

JPG

PNG





Pour créer des PNG, l'idéal est d'utiliser PDFcreator :

http://sourceforge.net/projects/pdfcreator/

Il permet la création de PDF, PNG, JPG, EPS (...) et est libre.


Une fois installé, allez dans Autocad et ouvrez votre fichier. Puis choisissez PDFcreator, dans le menu « Imprimante » et configurez le tracé. Lorsque vous lancez « l'impression » :

- vous pouvez changer les informations dans la boîte de dialogue qui apparaît, mais ce n'est pas indispensable (sauf si vous voulez faire un PDF).


- par contre, cliquez sur Option (en bas) pour modifier la résolution. Les options permettent de modifier de nombreux paramètres propres à chaque format, mais quelques uns comme la résolution, sont communs à tous.


Une résolution de 400dpi est très largement suffisante pour un tirage A3 (vous devez facilement pouvoir descendre au 300dpi)


Cliquez ensuite sur Save pour revenir à la boîte de dialogue précédente, puis dans celle-ci, cliquez de nouveau sur Save pour enregistrer le fichier.


Commencez par choisir le format de fichier dans « Type », puis nommez le et n'oubliez pas de mettre l'extension du fichier (ici .png)



Cliquez enfin sur Save (normalement, le fichier créer s'ouvre dans le visualiseur d'image par défaut de votre machine).


Quittez Autocad.


Créez le matériau pour Gimp

Commencez par scanner le matériau. Faites toutefois attention à la résolution de ce dernier, par rapport à la taille de la partie scannée. En effet, la combinaison des deux risque de vous donner une image très lourde. Le fichier ne devrait pas dépasser 2Mo.


Ouvrez-le dans Gimp (menu Fichier puis Ouvrir).




En rouge ci-dessus, l'accès aux dossier de travail.

Lorsque le matériau est ouvert, regardez bien l'image, parce qu'il est possible que celle-ci ne soit pas « correcte » pour être utilisée comme texture. En effet, Gimp utilise toute la surface de l'image pour peindre, en partant du milieu de celle-ci par rapport au milieu de l'image à peindre.

Donc si la surface du matériau est inférieure à l'image à traiter, le logiciel va appliquer le matériau comme un damier (en répétant la texture autant que nécessaire pour couvrir la surface de l'image). Le problème couramment rencontré est que l'un des bord de l'image est plus sombre (ou plus clair) que le bord opposé. Au pire, le dessin est très différent d'un bord à l'autre.

L'idéal est donc de commencer par recadrer l'image du matériaux, afin d'avoir une texture relativement uniforme. Pour les différences de dessin, cela se fera après l'avoir utilisé sur l'image finale.

Dans cet exemple, c'est le haut de l'image du matériau qui comporte un bord plus sombre que le bord du bas. Il est donc indispensable de rogner (redimensionner/découper) cette image, afin de minimiser ce défaut.


Cliquez sur l'outil de découpe ou pressez simultanément Shift + C





Une boîte de dialogue apparaît, dans laquelle vous pouvez indiquer précisément la taille du cadre de découpe. Mais le plus simple est de le faire manuellement, en traçant la diagonale du cadre. Quand vous avez terminé de faire le cadre, cliquez (gauche) au milieu de ce dernier, ou cliquez sur Découper dans la boîte de dialogue.


A présent que l'image du matériau est déterminée, vous allez l'enregistrer en tant que texture. Allez dans le menu Fichier puis Enregistrer sous (ou pressez Shift + Ctrl + S).


Dans « Nom », vous pouvez renommer le matériau (indépendamment de l'extension). Les lignes indiquées par les flèches rouges sont des menus déroulant. Cliquez sur la première pour choisir le type du fichier.


Dans le cas d'une texture, choisissez le type « Motif GIMP pat ». Modifiez éventuellement le répertoire de destination, puis cliquez sur Enregistrer. Une boîte de dialogue apparaît afin que vous puissiez donner une description à la texture. Cette description apparaît dans la boîte de dialogue des textures de Gimp (appelée aussi Motifs).

Cette description permet aussi le classement de la texture parmi les nombreuses autres affichées. C'est pourquoi, pour vous y retrouver et les différencier, vous pouvez commencer par Nom_de_l'affaire puis indiquer le type « Sol » et enfin la société et la référence.

Cliquez sur Valider


Enfin, copiez le fichier .pat dans le répertoire des textures de Gimp :

Linux : /home/votre_nom_d'utilisateur/.gimp-2.2/patterns/

Windows : C:\Program Files\GIMP-2.2\share\gimp\2.0\patterns


L'avantage d'avoir des fichiers de matériaux, est que vous pouvez les archiver par affaire et les transmettre pour d'autres où l'on utilise les même.


Revenez à Gimp. Pressez Shift + Ctrl + P ou allez dans le menu Fichier, puis Dialogues et choisissez Motifs (icône pot de peinture).

Si une boîte de dialogue est déjà ouverte, comme celle des calques, vous pouvez créer un nouvel onglet avec les Motifs. Regardez les onglets, il y a une flèche et une croix sur la droite. Cliquez sur la flèche, puis choisissez Ajoutez un onglet puis Motifs.

L'icône de l'onglet représente la texture courante (Motif). Pour mettre à jour la boîte de dialogue avec le nouveau matériau, cliquez sur le bouton en bas à droite.


Si l'avertisemment ci-dessus apparaît, cela ne concerne pas le nouveau matériau


Peindre avec le matériau

Ouvrez l'image à peindre. Si elle est mal orientée, allez dans le menu supérieur de l'image, puis choisissez Image, puis Transformez et enfin, le sens de rotation voulu.


Vous pouvez enregistrer à tout moment votre image pour faire des sauvegardes intermédiaires, en allant dans le menu Fichier puis Enregistrer ou en pressant les touches Ctrl + S

En cas d'erreur, vous pouvez presser Ctrl + Z ou aller dans la boîte de dialogue de l'Historique présente dans celle des calques.



Dans le boîte de dialogue principale de Gimp (palette d'outils), cliquez sur l'icône en forme de « pot de peinture » (Peindre) et dans les options de l'outil (en bas), choisissez « Remplissage avec le motif ». Le curseur de la souris devient un « pot de peinture ».

Dans la boîte de dialogue des Motifs, choisissez la texture désirée.


Il ne vous reste plus qu'à remplir l'image ...


Plus haut, nous avons vu qu'une texture qui ne serait pas d'aspect uniforme, risquerait de créer des défauts lors de son application. Ceci d'ailleurs, même si au préalable, vous avez corrigé l'image de base, il peut subsister de légers défauts.


Ci-contre, la ligne qui apparaît n'est pas la trame du carrelage.


Pour corriger cela, le meilleur moyen, est de dupliquer une zone déjà peinte et « propre », sur la « mauvaise » zone.


Dans les outils, choisissez le Tampon ou pressez la touche C


Le curseur se change en tampon, avec un cercle barré, parc que la zone à clôner n'est pas déterminée.


Choisissez une zone propre de l'image. Par exemple, et afin d'avoir un bon repère, choisissez une ligne ou intersection du dessin. Ici, j'ai choisit une intersection dans la trame du carrelage.

Pour la sélectionner, Maintenez la touche Ctrl pressée (le curseur devient une mire) et cliquez (gauche) à l'endroit voulu. Le curseur change, le cercle barré disparaît.


Maintenant, commencez à peindre à une autre intersection correcte, proche de la zone à corriger. Ceci parce que la première chose peinte, est justement la zone où vous venez de choisir le repère. Ensuite celui-ci se déplace avec la souris.


La croix verte représente la zone clônée (ne se voit pas à l'image) et le cercle représente le peinceau. Le mouvement est ici de gauche à droite.


Ci-dessous, un exemple terminé avec trois textures. La plus sombre est réalisée à partir d'un matériau scanné, envoyé par une entreprise (grès cérame). Le carrelage de la salle de bain est fait avec une texture déjà présente dans Gimp.



Le second, est un matériau de base présent dans le répertoire de gimp, qui a été ouvert, éclaircit, puis enregistré sous un autre nom et avec une autre description.


On aurait pu peindre les murs avec cette fois-ci une couleur. Dans les options de l'outil peinture, choisissez « Remplissage avec la couleur de PP », et sélectionnez la couleur en cliquant sur l'icône de palette



La boîte de dialogue des palettes apparaît. Les onglets en haut à gauche permettent de choisir les différentes palettes (Gimp, impression, Corel et Adobe). Choisissez la couleur et Validez.



(haut de page)



Sommaire

www.archilinux.org

Novembre 2005