Logiciels - installer / désinstaller avec apt-get ; synaptic ; deb ; rpm ; tar ; klik ; urpmi ; ...

Les formats de paquets (package en anglais - archives compressées ou non, permettant l'installation d'un logiciel) sont nombreux. Le choix du type à installé varie en fonction de ce que l'on vous propose (tous les formats ne sont pas toujours disponibles).

Je vous suggère d'éviter avant tout la compilation. C'est l'opération qui vous permet d'adapter le logiciel à votre configuration. Elle est souvent ratée pour cause de dépendance avec des librairies non présentes ou trop anciennes (ces librairies sont en quelque sorte une base commune à plusieurs logiciels). Si vous ne pouvez pas, voir en fin de page.

Si vous utilisez une Debian, utilisez « apt-get ». Il y a aussi les DEB.

Pour les autres, les RPM sont les plus utilisés (Mandrake, RedHat, ...).

Les RPM et les DEB sont des archives qui se chargent automatiquement de la compilation et de placer les différents composants du logiciel, à leur place, lors de l'installation.


apt-get

synaptic

DEB

RPM

Ark

TAR

Gzip

compilation

klik

urpmi

alien










Lancer (démarrer / exécuter) un logiciel


Installation facile sous Debian = apt-get

Apt-get utilise un fichier contenant la liste des logiciels et utilitaires disponibles sous Debian, pour les installations, les désinstallations et les mises à jours des différents paquets. On l'appel liste des sources (sources.list). Il faut de temps en temps mettre à jour ce fichier, afin de récupérer les dernières versions des paquets. C'est la méthode de gestion des installations dés-installations la plus pratique et la plus rapide !

Parmi les avantages, la possibilité de reprendre une installation (mise à jour) interrompue par un arrêt de connexion internet et la gestion des dépendances.


Mettre les sources à jour (pour apt)

apt-get recherche les archives nécessaires à une installation (les sources) dans une liste d'adresses internet contenues dans le fichier : sources.list . Il est aussi possible d'y mettre une partition de disque dur ou un lecteur externe. Avant une installation, il est conseillé de mettre à jour ce fichier. Il peut être également nécessaire d'y inclure une nouvelle adresse.

Ouvrir une console en mode « super utilisateur », et taper : apt-get update et (Entrée)

Il vous est possible de modifier ce fichier en l'éditant en mode « super utilisateur » à l'aide d'un éditeur de texte comme mc. Aller dans le répertoire /etc/apt et éditez (F4) le fichier sources.list . Il arrive que pour ce procurer un logiciel avec apt-get, il soit nécessaire d'ajouter une adresse dans la liste. Pour ce faire mettez la à la fin, car elle n'est pas forcément en rapport avec les premières adresses (la liste est triée).

Ci-dessus, vous pouvez voir une partie de la liste.

En rouge, se sont les commentaires (une ligne de commentaires commence toujours par #). Pour désactiver une ligne, il suffit de placer # devant.

En rose, cela indique le type de l'archive (DEB, la plus part du temps).

En vert, l'adresse internet où trouver l'archive.

En blanc, les particularité de l'archive.

Dans l'ensemble, la liste est triée en fonction des principales applications et en fonction des particularités (testing, source, stable, ...).

Une fois terminé, il vous reste à enregistrer (F2) et à faire apt-get update et (Entrée)

Pour gagner du temps sur la fonction apt-get update vous pouvez allèger cette liste, d'autant que toutes les adresses des sources ne sont pas utiles. Vous pouvez vous contentez de ne mettre active que la première ligne (éventuellement la 2e - « us-nonfree ») dans sécurity, stable, unstable et sources, et de rendre inactives toutes les autres.

Voici ma sources.list (très basique) venant de la knoppix 3.3 et légèrement modifiée, pour vous donner une idée.

(haut de page)


Utilisation d'apt-get

Il permet de télécharger et d'installer l'application via internet. Ce n'est pas long, même avec une connexion de base avec un modem 56k. Les avantages sont d'avoir toujours la dernière version de l'application et surtout de régler sans problème les éventuelles dépendances (avant, c'était pour moi un vrai casse tête ...).

Là, il vous faut le nom de l'application. Vous pouvez le chercher dans la base de données Debian :

http://www.debian.org/distrib/packages

Le moteur de recherche se trouve en bas de la page. Vous pourrez chercher en fonction du nom du paquet (package), ou de sa description. Enfin, vous pourrez sélectionner le type du paquet (stable, testing, unstable, any - tous). Vous obtiendrez alors une page contenant le nom de l'archive à télécharger (avec le lien) et toutes les dépendences nécessaires.

Sinon, utilisez synaptic.


Par exemple, installons Gftp (utilitaire de transfert FTP), qui me sert à gérer mon site.

D'abords, connectez vous à internet. Ensuite, Ouvrez une console shell (xterm, konsole, ...) et tapez su (super utilisateur) puis le mot de passe root. Tapez y ensuite : apt-get install gftp et (Entrée).

Automatiquement, les bonnes archives seront téléchargés depuis internet.

Si malgré tout, vous rencontrez des problèmes de dépendances, effectuez avant :

apt-get -f install et (Entrée)

ce qui mettra à jour les dépendances. Et si nécessaire, recommencez un apt-get avec le nom de l'application désirée.

Enfin, si cela ne passe toujours pas, cela peut venir du fait que de nombreux paquets dépendants sont basés sur des versions instables. Vous devrez procéder de même pour l'installation, en le précisant, car apt-get charge par défaut des versions stables :

apt-get install showimg/unstable et (Entrée), pour le logiciel Showimg (visualiseur d'image).


Sur le même principe, suivant vos besoins, vous pouvez utiliser /stable (bien que normalement utilisé par défaut) ou /testing


Installation de logiciels « non officiels »

Vous avez recherché le logiciel souhaité sur www.debian.org mais cela n'a rien donné. Vous pouvez alors vous tourner vers www.apt-get.org qui répertorie les logiciels dits « non officiels » (qui n'ont pas été retenus par Debian.org pour diverses raisons : logiciels non libres, etc. ...).

Effectuez-y une recherche - par exemple, j'ai cherché le lecteur vidéo Mplayer :

La recherche prend quelques secondes, avant de vous donner un résultat similaire à celui ci-dessus. Notez les lignes surlignées en orange : il faut les ajouter dans le fichier /etc/apt/sources.list pour pouvoir installer le logiciel avec apt-get.

Suivant le logiciel, il peut y avoir une ou plusieurs lignes. Elles sont reconnaissables car elles commencent par deb suivit d'une adresse internet.

Sélectionnez ces lignes (par un clic gauche) et copiez les (Ctrl + C). Ouvrez une fenêtre console (Konsole par exemple), tapez su (super utilisateur) puis le mot de passe root. Utilisez un éditeur de texte (comme mc qui est aussi gestionnaire de fichiers) pour éditer le fichier /etc/apt/sources.list

Dans les environnements récents, les fenêtres consoles disposent d'un menu. Ouvrez donc le fichier et allez à la dernière ligne (vide - sinon appuyez sur Entrée pour l'ajouter).

Cliquez sur Edition (Edit - s'il s'agit d'une version anglaise), puis Coller (Paste). Les lignes apparaissent.

Si vous n'y arrivez pas, recopiez les à partir du site.


Notez que les lignes respectent alors le code couleur du fichier sources.list

Une fois terminé, il vous reste à enregistrer (F2), à quitter le fichier (F10), puis mc (F10) et à faire apt-get update toujours en console pour mettre à jour sources.list . Enfin, vous pouvez à la suite, lancer la ligne de commande nécessaire à l'installation du logiciel - pour cet exemple apt-get install mplayer et (Entrée)


Au lieu d'éditer sources.list en mode console, vous pouvez aussi utiliser un éditeur sous X (KDE, GNOME, ...) comme Kate ou Kwrite, à condition d'avoir les droits d'écriture.


Désinstallation

Pour désinstaller un logiciel, c'est le même principe. A partir du nom de l'archive, toujours en mode « super-utilisateur » :

apt-get remove gftp et (Entrée)


Mais attention aux dépendences !

Faites bien attention aux commentaires. Il est possible que pour certains logiciels d'apparence anodine, soit noté par exemple, que les principaux éléments de KDE se désinstalleront aussi ...


Mise à jour

Pour un logiciel, utilisez apt-get install gftp (par exemple)

Pour la distribution Linux, utilisez apt-get dist-upgrade - Attention, cela peut être très long


Apt-get fait des erreurs

apt-get clean qui permet d'annuler les commandes précédentes et les fichiers temporaires - idéal si une installation échoue et bloque les autres

Il est possible que toute tentative de déblocage ne fonctionne pas (clean ou -f install) et que toute autre installation soit impossible. Cela peut survenir suite à un conflit entre une archive déjà présente et d'une version différente non installable ou encore par une dépendence non résolue. Dans ce cas vous pouvez forcer l'installation en faisant toute fois attention aux messages d'alerte qui peuvent apparaître.

Repérez l'archive qui bloque. Elle est stockée dans /var/cache/apt/archives/

Allez dans ce répertoire et tapez (en root) pour forcer l'installation : dpkg --force-all

Pour connaître les différente options : dpkg --force-help


(haut de page)


Les archives DEB

Ouvrez une console shell (xterm) et tapez su (super utilisateur) puis le mot de passe root.

installation

dpkg -i nom_de_l'archive.deb et (Entrée)

suppression

dpkg -P nom_de_l'archive /chemin/de_destination


Pour connaître les autres commandes, tapez dpkg --help

Il existe un utilitaire graphique commun aux archives RPM et DEB - kpackage

son interface simple en font un outil rapide d'accès. Il lit automatiquement la liste des sources dans /apt.

(haut de page)



Les archives RPM

Voici les commandes de base :

installation

rpm -i nom_de_l'archive.rpm et (Entrée)



rpm -ivh nom_de_l'archive.rpm Pour voir le détail de l'installation

rpm -Uvh nom_de_l'archive.rpm Fait la mise à jour d'une archive existante (+ détail)

suppression

rpm -e nom_de_l'archive et (Entrée)

Pour connaître les autres commandes, tapez rpm --help

Vous pouvez aussi utiliser Kpackage.

Sous Debian (Knoppix) il arrive que la fonction rpm soit présente, mais que que l'on ne puisse l'utiliser, car mal configurée. Le plus souvent, il faut créer un répertoire. Dans une console, tapez su (super utilisateur) puis le mot de passe root. Ensuite, tapez mkdir /var/lib/rpm et (Entrée).

(haut de page)



Ark - outil de (dé)compression multi-format

Cet outil de KDE reconnaît la plus par des formats. Pour le lancer, à partir d'une archive, dans KDE faites un clic droit dessus et cherchez Ark. Vous pouvez le lancer à partir d'une fenêtre console, ou Alt + F2 et tapez ark. Pour l'usage de cet outil, cliquez ici.

(haut de page)



TAR ; TAR.GZ

L'utilitaire le plus courant pour la compression et la décompression est TAR. Bien sûr, il en existe d'autre, mais celui-ci est présent partout et compresse vite et beaucoup. Il s'utilise dans une fenêtre console (xterm, konsole, ...).

Le format tar.gz est reconnu par la plus part des logiciels de compression sous Windows (Winzip, Powerarchiver, Winrar, ...) vous permettant ainsi d'échanger des fichiers entre les deux systèmes.


Compression

tar cvfz nom_de_l'archive.tar.gz /chemin/fichiers_à_compacter

décompression

tar xvfz nom_de_l'archive.tar.gz /chemin/de_destination

La suppression de l'option z (dans cvfz par exemple) fait que l'archive est peu compactée, et devient alors nom_de_l'archive.tar ; pour la décompression d'une archive tar il faut donc utiliser xvf.

exemples

tar cvfz essais.tar.gz /home/knoppix/donnees/*.*


tar xvfz /mnt/floppy/essais.tar.gz /home/knoppix/donnees/


(haut de page)



Gzip

Autre système de compression, Gzip et toute fois souvent inclus dans un TAR (tar.gz). Mais il est plus intéressant d'utiliser TAR pour le même type de compression.

Compression

gzip nom_de_l'archive /chemin/fichiers_à_compacter

décompression

gzip -d nom_de_l'archive.gz /chemin/de_destination


Pour obtenir de l'aide, tapez gzip --help ou man gzip

(haut de page)



Compilation

La compilation est une étape souvent indispensable après avoir récupéré une archive tar, pour installer le logiciel. En général après l'avoir décompactée, vous trouverez un fichier README, ou INSTALL, en anglais qui vous indiquera la procédure.


Le plus souvent, il y a trois commandes essentielles, à taper dans le répertoire où se trouvent les fichiers à compiler et depuis une fenêtre console :

./configure qui prépare les fichiers - cette commande n'est nécessaire que si un fichier configure est présent - si vous n'avez aucune indication de compilation

make qui lance la compilation proprement dite

make install qui copie les fichiers compilés dans des répertoires prédéterminés par l'auteur du logiciel et qui le plus souvent en permettent l'accès à tous les utilisateurs (cette dernière opération n'est pas toujours indispensable).

Si vous êtes arrivés là sans problème de dépendance, c'est terminé, le logiciel est installé !


http://kconfigure.sourceforge.net/ - interface graphique pour la compilation



(haut de page)


Sommaire

www.archilinux.org

novembre 2009

Mesurez votre audience