Connexion non automatique

Il s'agit de connecter un appareil photo-numérique, en tant qu'unité de stockage USB. Comme s'il s'agissait d'un disque dur, ou d'une carte mémoire (pour lesquels ce didacticiel fonctionne aussi). D'ailleurs, on peut souvent utiliser l'appareil photo pour transporter des fichiers autres que des images et vidéo faites avec. Je l'ai testé avec succès avec différents appareils à partir du moment où on créer un répertoire différent de celui réservé aux photos.


Il arrive que sur certaines « vieilles » distributions ou celles qui sont orientées vers les utilisateurs confirmés, que la gestion des périphériques ne soit pas automatisée. Dans ce cas il faut gérer soit même la connexion. Voici deux méthodes issues d'un article assez ancien et que je n'ai pas actualisé faute d'avoir une telle configuration matérielle : sur mon poste, je branche et tout est automatique (Linux Mint).


Le port de connexion peut changer. Par exemple, lors d'une première connexion le périphérique est détecté en tant que /dev/sdb1, mais un autre jour, je vais brancher avant un disque dur externe usb. C'est lui qui va être identifié comme sdb1. L'appareil photographique branché ensuite sera identifié comme /dev/sdc1. Cela n'a pas vraiment d'importance, le système GNU/Linux gérant désormais parfaitement les connexions automatiquement.

D'ailleurs selon la distribution, vous verrez le répertoire de montage dans /mnt ou /media.



Connecter l'appareil photographique numérique (APN) - méthode (1)

Sachez que l'USB est accessible sous forme d'un port SCSI émulé (c'est à dire que l'on fait croire à la machine qu'il s'agit d'un port SCSI, car elle sait le gérer).



Installer Gphoto

Commencez par installer Gphoto, qui contient de nombreux pilotes (drivers) pour appareils photo. Vous trouverez les archives d'installation sur www.gphoto.org


Gphoto est un logiciel permettant de connecter plus facilement un appareil numérique. Vous pouvez consulter la liste d'appareil reconnus sur le site.


Vous pouvez l'installer en mode console (super utilisateur) avec :

apt-get install gphoto2 libgphoto2-port0 gtkam-gimp


Gtkam-gimp est un plugin pour ce logiciel de retouche (pas valable pour le D70). Pour les autres distributions (RPM, ...) vous pouvez aussi l'installer en récupérant l'archive sur le site www.gphoto.org


Pour les retouches de base, vous pouvez les faire avec Kuickshow ou des logiciels du même type (showimg, ...), et surtout avec Gimp bien plus puissant !



Si Gtkam ne sert à rien :

Seulement cela ne fonctionne pas à tous les coups. Par exemple, malgré le fait que mon Nikon D70 soit présent dans la liste des appareils reconnus, il n'est pas détecté par Gtkam. Dans ce genre de situation, Gphoto vous est uniquement utile comme source de pilote. Vous pouvez virer gtkam.


Utilisez alors la méthode (2) ci-dessous.


Normalement, vous pourrez ensuite récupérer vos images en parcourant le contenu de la mémoire de l'appareil avec un quelconque gestionnaire de fichier (mc, konqueror, gestionnaire de xfce, ...).


Connecter un APN - méthode (2)

Il est possible que Gphoto ne permette pas la détection de votre appareil (méthode valable aussi si Gtkam ne fonctionne pas correctement). Il vous reste à pouvoir le connecter comme périphérique de stockage externe USB :


a) Ouvrez une console et tapez « su » pour être en mode « super utilisateur », puis entrez votre mot de passe root.



b) Avec Midnight Commander (tapez « mc ») ou un autre éditeur, allez dans (éditez) /etc/fstab

ajoutez à la fin du fichier, la ligne suivante (j'ai mis des espaces doubles pour plus de compréhension) :

/dev/sda1 /mnt/usbcam vfat noauto,users,rw 0 0



/dev/sda1 peut ne pas fonctionner - cela peut varier selon votre configuration (sda2 ou sda0, ou encore sdb1, sdb2, etc. ...) - faites des essais en cas d'échec et pensez à modifier autant le fichier fstab que les propriétés de l'icône sur le bureau f)



Suivant les distributions, il est parfois utile d'ajouter l'option defaults dans la ligne fstab :

/dev/sda1 /mnt/usbcam vfat defaults,noauto,users,rw 0 0



le rw permet la lecture et l'écriture (et effacement) - mais il n'est pas toujours possible d'effacer les photos depuis linux ; cela dépend de l'appareil photo.

Pressez ensuite F2 pour enregistrer le fichier fstab



c) Sortez de l'éditeur et toujours dans la console, tapez mkdir /mnt/usbcam


vous pouvez dès lors vous connecter en console (pas de super utilisateur).

d) Branchez l'appareil photo (éteint), puis allumez le.

e) Ouvrez une console et tapez : mount /mnt/usbcam


Si cela ne fonctionne pas, essayez : mount /dev/sda1 /mnt/usbcam


f) Ouvrez Midnight Commander (tapez « mc ») et allez dans /mnt/usbcam pour récupérer vos photographies. Vous pouvez aussi utiliser Konqueror, l'explorateur de fichier de KDE ou tout autre gestionnaire de fichiers.


Déconnecter l'appareil :

Quelque soit la méthode, pour débrancher l'appareil il vous suffit de faire un umount /mnt/usbcam (ou /camera ...). En fait, rien ne vous empêche d'éteindre l'appareil avant. Mais vous devez le démonter pour libérer le port (sda ...) et qu'il n'est jamais bon de laisser traîner les choses !


Attention, si vous utilisez un gestionnaire de fichiers (Konqueror, mc, ...), pour « détacher » le périphérique (umount), si cela ne fonctionne pas, vous devez fermer toutes les fenêtres semblables , sans quoi vous n'y arriverez pas (pour cause de « périphérique utilisé ou occupé »).





Retourner en haut de la page

Dernière mise à jour 2015

Rechercher :


Voir le glossaire pour les termes employés


A propos de ce site et de l'auteur


Accueil du site


me contacter


Faire un don via Paypal  :




archilinux.org - architecture, linux et infographie

découvrir, utiliser le système gnu/linux et les logiciels libres, par la pratique










ARCHITECTURE


LINUX


TECHNIQUES


MATERIEL


DIVERS